jeudi 8 septembre 2011

Jacques Politi va dans le mur sur un caprice

Après le mur de Berlin et la Grande Muraille de Chine, le dictateur maire de Hyères, Jacques Politi, se prend pour un bâtisseur. Nous l'avions vu en Pharaon d'opérette dans le projet fou du centre-ville, le voilà en maçon capricieux. Plusieurs de nos lecteurs nous ont alertées sur la gabegie et l'affolement de Jacques Politi devant le vide des réalisations à Hyères de façon générale et plus particulièrement dans le quartier de la gare, quartier électoralement stratégique à la veille des cantonales.

L'un d'eux a titré son message "M. Jourdain et le mur de la honte". Un autre a publié sur LePost.fr un article sur "Jacques Politi et la cacade du Roubaud".

Conclusion: "Coût total de l’opération (construction/démolition/installation/plantation), selon estimation des Services Techniques : 450.000 € !
450.000 € jetés au Roubaud : le prix de l’incurie et de l’inconséquence…
Jusqu’à quand un tel gaspillage d’argent public?"

3 commentaires:

  1. M. le Maire est devant le "mur de la HONTE Hyèroise.
    Lui et son "équipe" font preuve de leur incompétence à gérer notre commune sur le fond et la forme. Avec son salaire de ministre et autres subsides (!) il coute déjà très cher, mais là cela devient un rapt financier que le contribuable hyèrois devra acquitter une fois de plus! A quand un une tutelle pour éviter que le navire hyèrois ne sombre corps et bien.Pouvons nous être actif contre de tels abus de pouvoir et de décisions despotiques qui coutent très cher à la commune à ce rythme...Une chaine d'union devrait se créer pour éviter que M. le Maire s'emballe dans des projets ruineux et inutiles...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. De nos jours, que peut-on faire avec 450000 € ?
    Pas grand chose :
    - payer pendant 35 ans un employé au SMIC,
    - rembourser 11,63 € à chaque électeur hyèrois,
    - assurer pendant 8 mois les travaux d'entretien et de réfection dans toutes les écoles hyèroises,...
    En revanche, satisfaire les électeurs du canton Ouest : Ça n'a pas de prix !!!

    RépondreSupprimer